Le monde des Douze

Bienvenue dans le monde des Douze, choisissez votre classe et parcourez le monde à la recherche des légedaires dofus
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parce qu'après tout, c'est bon le sanglier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
xX-Poy-Poy-Xx

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 24
level : Ici, 8
métier : Cordonnière
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Parce qu'après tout, c'est bon le sanglier.   Sam 6 Sep - 3:48

Voilà enfin la forêt.

S'agenouillant de nouveau, et déposant la mouche qui tout le long du trajet avait hurlé pour une histoire de mini jupe, Elle aperçut une troupe de sangliers, au loin. Elle repoussa la mouche, et d'un puissant mouvement du poignet, fracassa son féca par terre, même si, en apparence, le féca ne souffrait pas, et ses os restaient intacts.

- Moi taper eux.

Et la Iopette d'avancer, traînant son féca, et de s'immobiliser à quelques mètres d'Eniphia, les pieds du féca dans la main, et la tête du malheureux, ensanglantée, fricotant avec les feuilles des chênes de la foret d'Astrub.

- GRRRRUUUUUAAAAAAAAARRHHHH

Un regard dans lequel se reflétaient des flammes se posa sur les sangliers. Ils chargèrent. Poy ne fit un mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eniphia

avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 21
level : 4 !
métier : Alchimiste
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Parce qu'après tout, c'est bon le sanglier.   Dim 7 Sep - 22:35

Enfin ! A vrai dire, ce n'était pas vraiment un voyage très confortable. Imaginez-vous être une fille, et être sur l'épaule d'une autre fille, avec une jupe ? C'est très gênant, à vrai dire. Et Eniphia avait très bien remarqué les regards sur eux. Sur eux ? Plutôt sur elle, la pauvre petite Eniripsa, qui avait viré au rouge. Bien sûr, elle ne s'était pas laisser faire. Mais sa petite force ne pouvait pas grand chose sur le buste d'un Iop. Elle avait aussi poussé quelque cris, bien que cela ne puisse affecter la Iopette. Elle savait marcher, après tout ! Mais sa nouvelle amie n'était pas du même avis... Dès qu'elle posa les deux pieds à terre, elle remit aussi tôt sa jupe, essayant de rester indifférente sous les regards de certaines personnes non loin de là. La jeune disciple d'Eniripsa regarda son amie d'un oeil asser haineux, tandis que celle-ci fonçait déjà.
*Mais...?! Elle est folle !*
Eniphia fut d'abord surprise. Mais, après tout, n'était-ce là qu'une marque de courage ? Elle, elle n'en avait pas. Du moins, le pensait-elle...Après tout, elle avait fuit devant un bulbilin, non ? Mais là, c'était pas pareil. Ils étaient beaucoup plus fort, et plus nombreux. Sept, en tout. Sept sangliers*. C'est du suicide ! Eniphia ne pouvait pas rester là à ne rien faire, mais que faire ? Elle n'avait même pas de baguette. Ah! Si elle avait eu l'idée de demander à Nepra. Ah! et quel manie de toujours penser à elle. Regardant la situation -une iopette qui ne fait rien, une eniripsa paniquait, et 7 sangliers en rage-, elle aurait bien voulut qu'un de ses bwork daignent à se montrer pour au moins les sauver. Mais, en ce début de matinée, il ne fallait pas trop espérer en ce genre de chose. Ils sont tous à squatter leurs lits, comme des gros fénéants ! Mais bon, Eniphia ne demandait pas mieux. Elle pouvait travailler tranquillement et paisiblement sans être déranger. Mais, quand on y réfléchit... Au plus il y a moins de monde, au plus c'est dangereux. Dangereux? Oui, de se prendre la tête avec un Bulbilin ! A peine à 2-3 mètres d'eux, Eniphia décida d'agir. Elle se mit aux côtés de sa nouvelle amie, et dit un mot d'une langue inconnu. Elle tendit son bras droit devant elle, tandis d'un flux de lumière se voyait dans le creux de sa main. A peince ceci fait, que la troupe de sanglier s'arrêtèrent aussi tôt sous le cris d'un de leurs compagnons, blessé. Ils se retournèrent d'un air furax, et foncèrent de plus bel. La jeune eniripsa, elle, perdit son air courageuse, pour reprendre son air peureuse et se cacher derrière Poy poy. D'ailleur, elle ne connaissait même pas son nom. Elle aurait bien pu le lui demander, mais vu les circonstances...

_________________

Eniphia, tout simplement.


Dernière édition par Eniphia le Lun 15 Sep - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xX-Poy-Poy-Xx

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 24
level : Ici, 8
métier : Cordonnière
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Parce qu'après tout, c'est bon le sanglier.   Mer 10 Sep - 20:50

- HIIIIIIH!

L'étoile, cernée de violet, qui était apparue aux pieds du plus proche sanglier, avait plus que surpris la jeune Iopettakouï. Elle eut un mouvement de recul, quelques milisecondes après que le sanglier de tête fût apparemment frappé par quelque force invisible, en effet, elle était parfois très longue a la détente. Mais ce ridicule instant avait suffit à la mouche pour se replacer, telle la plus couarde des couardes, derrière la disciple de Iop, qui bouscula l'apprentie eniripsette, qui chût, et trébuchât, a cause probablement de sa lourde armure, et du déséquilibre, puis retomba lourdement sur la p'tite. Heureusement, pendant sa chute, elle avait eu le temps de se retourner, et amortît sa chute, en même temps qu'elle s'empêchait, et surtout empêchait son lourd harnois, d'écrabouiller l'eniripsette.

- ...Bouh! fit la crétine, les yeux écarquillés, et la bouche en cœur, comme pour effrayer plus encore la mouche qui commençait à craindre pour sa vie.

La Iopette fit fonctionner les muscles de son bras droit d'un coup sec et net, de manière à mettre tout son poids sur l'autre bras, pour tomber, plus lourdement qu'elle l'aurait voulu, dans l'herbe à gauche.


- Uhahahaha! Elle pleurait de rire, et dévoilait des dents blanches, et des canines pointues et aiguisées, plus longues que la normale. Apparemment, quelque chose était drôle, du moins pour la Iopette, dans cette scène. Ce qu'elle avait oublié, c'était son armure. Elle ne s'en souvint qu'au moment de se relever. Voulant une fois de plus utiliser ses muscles, elle tenta un saut carpé pour se relever. D'habitude, elle faisait ca les doigts dans le nez (Enfin, presque), mais sa lourde armure la gêna quelque peu, et tout ce qu'elle réussit à faire, c'est de se rentrer une plaque métallique dans le dos, de manière assez brusque, pour ensuite retomber lourdement des 10 petits centimètres dont elle avait réussi à s'élever.

Les sangliers les encerclaient alors, et le féca, que la Iopette avait lâché lorsqu'elle était tombé, était désormais de l'autre côté d'une mouche mortifiée.

Poy tenta de se relever d'une manière peut être moins acrobatique, mais son armure empêchait désespérément toute tentative de se remettre sur ses pieds soi même.


- Oho! Ayaya... Et un sourire de se peindre une fois de plus sur le visage de la Iopette. Elle semblait heureuse. C'était bien une Iopette, ca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eniphia

avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 21
level : 4 !
métier : Alchimiste
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Parce qu'après tout, c'est bon le sanglier.   Mer 24 Sep - 0:00

Ils fessaient peur, ses sangliers ! Eniphia tremblait, derrière la Iopette. Mais, prêtant quelque secondes d'inatentions, la guérrière la poussa en arrière, et elle tombat. Ce n'était pas la première fois qu'elle tombait. Oh, plein de fois. Elle avait l'habitude de se faire mal au dos et à son popotin. Et puis, un petit mot aurait suffit. Le problème n'était pas là. C'est juste qu'elle ne pourrait dire ce mot. Du moins, elle le pensa. Enfin, elle vit sa triste vie défilée devant ses yeux, voyant que Poy poy et sa lourdre armure tombée sur elle. Eniphia fit de grand yeux, ayant peur de la suite. Heureusement, la Iopette eu le reflexe de lui sauvée la vie ! Mais, étant une de ses cervelles d'iops, elle cria un "Bouh" envers la pauvre petite Eniripsa, qui ferma les yeux aussi secs en criant. Elle garda les yeux fermés pendant quelque secondes, avant de les rouvrir timidement, s'appercevant à la mauvaise farce de sa coéquipière. Cette dernière se laissa tomber de l'autre côté de l'eniripsa, en riant de bon coeur. Eniphia mit quelque secondes à reprendre ses esprits, et s'aperceva que Poy Poy rigolait comme une folle.
*Je ne vois pas ce qu'il y a de drôle là dedans !*

Humour Iop, peut-être ? Décidément, elle ne les comprendra jamais ! Eniphia la regarda. Enfin, elle regarda surtout ses dents. Elle ravala sa salive, impressioné par les canines pointues. Beeeuh...Ca ne rassurait pas vraiment la petite fée ! (Ni le narrateur, d'ailleurs) La possesseuse de ses caninces pointues essaya tant bien que mal de se relever. En vain. On est pas sortit de l'auberge, si elle ne sait pas se relever ! Quelle idée d'avoir prit une aussi grosse armure ? Soudain, une idée germa dans la petite tête de la disciple d'Eniripsa. Elle ne prit pas tout son temps pour dire à la iopette :
"Je suis désolé, mais couvre toi le visage, vite !"
Elle regarda un peu autour d'elle : elles étaient encerclées, les sangliers à peine à 2 ou 3 mètres d'elles. C'était le moment parfait. Elle jeta un autre coup d'oeil à Poy poy qui n'avait pas fait ce qu'elle lui avait conseillé.
"Fais ce que je te dis ! FAIS-LE !
Dans sa voix, on pouvait entendre la panique, et elle n'attendas pas plus longtemps que ça, pour se relever en vitesse, prenant appuie sur la terre de la forêt d'Astrub. Son visage se changea, et son courage reprenait le dessus. Elle ne pouvait mourir de cette façon, pas en ayant rien fais. C'est pour cela qu'elle prit la désition de sortir vainqueur de cette bataille. Que ce soit seule, ou avec cette Iopette. Enfin, avec cette Iopette, de préférence... Elle ne veut pas avoir un mort sur la conscience ! Les instants qui suivirent, on ne put pas vraiment les décrire.
Une lumière forte entourant Eniphia avait aveuglé la plupart des gens, suivit par de forts bruits causés par les éclairs sortient de nul part. Ces éclairs allèrent sur les sangliers, ainsi que sur Poy poy, foudroyantleurs cibles. La jeune eniripsette respirait un peu plus vite suite à ce sort, qui demandait beaucoup d'énergie, mais qui, avouont-le, causé pas mal de dommage. Elle regarda à ses pieds, attendant que la poussière créé par la terre se dissipe.

_________________

Eniphia, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xX-Poy-Poy-Xx

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 24
level : Ici, 8
métier : Cordonnière
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Parce qu'après tout, c'est bon le sanglier.   Mar 7 Oct - 19:46

- Euuuuuuaaaaaaawh

Je dirais même plus : Euuuuuwwwaaaawh! Eniphia ne voulait pas jouer à cache cache finalement, et c'est les cheveux roussis que Poy Poy se rendit à l'évidence. Il faudrait lui cogner dessus, à cette petite eniripsette, un de ces jours. Ça serait pas mal marrant. Poy avait mal. Poy avait chaud. Mais poy avait eu, si je puis me permettre l'expression, un éclair de génie.
Elle approcha ses mains des sangles retenant son armure. Elle n'étaient plus la. Aïe! Ca brûle.
... Ca
brûle? Eh, ca brûle! Les sangles avaient grillé! Bénie soit la mouche que poy avait ramassée à la statue d'Eniripsa. Poy, puisqu'il est question de lui, allait se taper une bonne tranche de marade didon!
Immédiatement, elle fit basculer la lourde plaque qui recouvrait sa poitrine, emportant en même temps le haut de sa toge, le foudroiement ayant aussi fait s'embraser le rembourrage de la Iopette, au niveau de la poitrine ; les lambeaux de tissus déchirés découvrant un torse masculin. Poy, d'un geste puissant, se releva donc, une flamme dans ses yeux, les poings serrés, les dents découvertes, l'air sauvage. Qu'ils viennent, ces sangliers, si ils aiment les pains, ils seraient servis!
Décrochant rapidement les protections qui recouvraient le bas du corps de la Iopette, elle sauta, tournoyant dans les airs, se rattrapant sur une seule main, dont le poignet craqua, puis se renvolant, d'un puissant geste du bras, pour ratterrir sur les genoux, sur le dos d'un sanglier.
Toujours souriante, poy poy traça de sa main une croix dans les airs, puis la Iopette ferma les yeux, et quelques secondes durant, son visage sembla serein, détaché, presque sage... Le poing de la petite niveau huit fendit alors l'air, visant le milieu de la croix auparavant esquissée dans l'air.

BANG

De la terre qui s'entrouvrait en croix, avec comme centre Poy, surgirent mille démons, traits de lumière fugaces, tournoyant autour d'elle, frappant de leurs mains lumineuses les côtes, le nez, les pattes des sangliers, avant de fondre sur la Iopette, et de passer presque à l'intérieur de la petite, la ou un humain a son cœur. Le tout en a peine quelques millièmes de seconde.

Une lumière bleutée nimba alors Poy, qui ouvrit les yeux, et l'apparente sagesse disparaissant, ses traits reprirent ceux d'une bête sauvage, son sourire carnassier refaisant surface.
La Iopette sauta du dos du sanglier, d'un élégant double saut périlleux vrillé. Ledit sanglier semblait d'ailleurs bien amoché, mais ca n'empêcha aucunement Poy de lui balancer, ouvrant bien grand sa bouche, et insistant longuement sur le "a" :


"Naaaaaab."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eniphia

avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 21
level : 4 !
métier : Alchimiste
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Parce qu'après tout, c'est bon le sanglier.   Mar 14 Oct - 20:55

Hé! Ca va ? T'es pas grillé ?
Stupide fumée ! Heureusement qu'elle partit vite. En plus, l'odeur n'était pas très agréable. M'enfin ! La portée était pas mal. Après tout, tous les sangliers - y comprit la Iopette! C'est pas formidable, ça?- avaient été touché. Eniphia pût voir un Poy poy en forme, qui, d'un seul bras, bondissait fièrement, à l'assaut de ses terribles créatures. Et puis, elle resta bouche bée. Nan, nan ! Pas pour le jolie saut qu'elle, ou qu'IL vient de faire. La petite Eniripsa n'en croyait pas ses yeux ! C'était un homme ? Mais... Eniphia se frotta les yeux. Elle ne rêvait pas ! Quoi que...Chasser en compagnie de quelque, lancer plusieurs sorts, au lieu de fuir, et de gagner, c'était bien là quelque chose que la jeune fille n'aurait jamais fait. Oui, c'est ça, elle rêvait ! Pourtant, tout semblait si réel. Même la douleur. Et puis, le Iop bondit sur un sanglier, pour le tuer, et blessé les deux autres d'à côté, à l'aide d'un puissant sort. La soigneuse ne comprit pas vraiment à son charabia, au début. Mais comprit mieux, en voyant les jolies dégats du sort ! Elle aurait tant aimé savoir combattre aussi bien que ce Iop. Elle l'admirait, même ! Poy poy possédait du courage, contrairement à elle, pauvre petit Eniripsette. Mais! ce n'est pas le moment d'envier. Un combat nous attends !
*Je suis sûr que si j'attaque l'un des deux sangliers, il mourra ! Mais... Y'est blessé, lui aussi.*
Eniphia posa son regard sur le combattant. Optons pour les soins ! Son ami finira les bêtes. Du moins, elle l'espérait. Un bon petit coup d'épée, et ça irait, hein. Mais, tête en l'air comme elle est, la jeune fille ne pensa pas du tout aux 3 autres. Elle s'approcha un peu plus de son ami, pour finir dans les airs, avec toujours ses mots bizzares, venant d'une ancienne langue eniripsa. Elle fit un clin d'oeil au Iop, avant d'entendre un drôle de bruit derrière elle. Instinctivement, elle se retourna.
AAAAAHHHHHHH!
L'orreur ! Elle s'en voudrait toujours. Comment avait-elle pû ? Mais qu'elle idiote ! Un de ses monstres lui avait foncé dessus, la tête la première. Aïe ! Ca fait mal, les coups de cornes d'un sanglier.
Eniphia roula plus loin, n'ayant eu le temps de faire quelque chose. Ca courrait vite, ses sangliers !
Le problème, c'est qu'elle ne se releva pas...


***

Suis-je morte ?
Sa douleur aurait pû lui répondre. Mais la pauvre petite, sous l'état de choque, ne s'en doutait pas. Elle venait à peine d'être percuter avec une grande force !
Non...
***


Elle rouvrit les yeux. Difficilement. Mais elle les ouvrit.

_________________

Eniphia, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagitta Ignis

avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Re: Parce qu'après tout, c'est bon le sanglier.   Mar 21 Oct - 20:37

Flèche Enflammée !
Il la frôla de peu mais réussi à toucher le sanglier. Il fonça droit dessus et lui plaqua son arc dans les naseaux pour le retenir.
Héhéhé !
Son regard devînt ténébreux, triste et désolant.
Bonne nuit mon petit ... Flèche Magique !
Le sanglier rugît de douleur, s'écroula sur lui-même et dans un dernier soupir mourut.
Les autres sangliers, voyant leur confrère mort , s'énervèrent et soufflaient presque des ouragans de leurs narines.
Soudain deux d'entre eux faillirent perdre l'équilibre.
Effectivement la flèche enflammée les avait aussi touché, ils s'étaient placés sur la trajectoire mais les dégâts étaient moindres.

J'ai faim !
Son cri effroyable retenti dans toute la forêt, l'archer semblait affamé depuis des jours et ne prêter aucune attention au reste à part son futur repas.
Porky Party ! Wahaha !
Il semblait entrer dans une folie totale, les sangliers en tremblèrent mais se préparèrent à charger.
Ils grognèrent et les deux blessés s'élancèrent sur lui.
Flèche de recul !
La flèche en frappa un, qui fut projeter contre un arbre, l'autre percuta Sagitta et le poussa quelques mètres en arrière.
*Toi, je te promets une belle grosse pomme pour te farcir !*

Gyaaaah !
Sagitta avait une laide ouverture dans le flanc, il prît son arc par un bout et frappa dans la face du sanglier comme si il allait coupé un arbre. Ce dernier fût dégagé sur le côté, laissant entendre un léger craquement des os du cou.
Grrrouuuuiiiik !
Et tous les sangliers chargèrent sur Sagitta soudainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aqualla.olympe-network.com/
Eniphia

avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 21
level : 4 !
métier : Alchimiste
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Parce qu'après tout, c'est bon le sanglier.   Mar 28 Oct - 0:10

Au début, Eniphia eu un gros mal de tête. Comme un vertige. Elle passa une main sur son visage pour enlever les quelques mèches de cheveux bleus. Elle ouvrit difficilement les yeux, encore un peu engourdie. Depuis combien de temps était-elle restée ainsi ? Longtemps, ou pas ? Le fait qu'elle soit en vie lui répondit par un "non". Ou alors, la...enfin, LE Iop aurait tué les sangliers tout seul. Ce qui l'étonnerai. Alors, disons un très cours instant.

Encore engourdie, il lui fallut un certain temps pour entendre les paroles loufoques du nouvel arrivant. Ainsi chose faite, elle posa ses mains sur le sol, pour s'asseoir sur la terre. Eniphia regarda ce qui semblait un crâ, qui venait d'être percutée. Celui-ci fut bousculée vers l'arrière, même s'il reprit vite son arc pour donner un jolie coup. Hé bien ! L'eniripsa, qui regardait attentivement le combat, se demandait si ce crâ n'était pas plus fort que le disciple d'Iop. Quoi que, pour porter une jeune fille sur son épaule, il fallait de la force ! Enfin...Sauf si l'on épargne le fait qu'Eniphia est mince et légère. D'ailleurs, à penser à ceci, la jeune fille fit une petite grimace, se jura de se venger de cette humiliation.

Il fallait qu'elle l'aide ! Il ne tiendrait pas, tout seul, face aux 5 derniers sangliers. Eniphia se leva le plus vite possible, essayant d'oublier sa jambe qui lui faisait un peu mal. Satané Sanglier ! Heureusement, le crâ aux cheveux rouges la vengea, en donna une jolie raclée à ce monstre ! D'ailleurs, ça en faisait déjà 2 de morts. Avec aucun mort chez eux, ce qui est, plutôt bon signe. Quoi que... 5 contre 3, ce n'est pas très équilibré. Enfin, cet idiot de Poy poy n'aurait pas dû les provoquer de la sorte. Même si, ce fut la disciple d'eniripsa qui attaqua la première.

Elle ne trouva pas une quelconque idée pour lui venir en aide, et pria au fond d'elle-même que, Poy poy aille attaque les 5 sangliers en même temps, qui venait chacun de leurs côtés, étant asser loin de la troupe, et étant un disciple de Iop, plus approprié au corp à corp, ne possédant pas d'attaque qui puisse attaquer une zone. Qu'elle folie de croire en ce miracle !

Et puis les 5 sangliers chargèrent. En même temps. Vers la même cible : le crâ. Le pauvre ! Vite, faire quelque chose. Empêcher ce drame, qui lui coutera surement la vie. Mais qui, qui ? Qui ?! Paniquée, il ne lui fallut pas le dire deux fois, pour qu'Eniphia, inconsciament, fonce en courrant vers l'homme. Peu importe la douleur à la jambe. Cette dernière fit un jolie sprint, battant par ailleurs les Sangliers plutôt rapide.

"ATTENTION !"

A peine venait-elle de crier ce mot, qu'elle fonça sur le jeune homme, le poussant sur le côté. Etant petite, il reçut le coup sur la partie du buste, y comprit le flanc. Oh! n'avait-il pas une ouverture ? Erreur ! Une ouverture au flanc gauche, or, la petite fée venait de la droite. Hé bien ! La déesse Eniripsa était du côté de sa jeune disciple.

Ayant percuté Sagitta lors d'un jolie sprint, ils atterirent plus loin, à quelque mètres des animaux, qui, eux aussi, sous l'effet du sprint, eûrent du mal à freiner, et se cognèrent ensemble.
Par terre, le nouvel arrivant était allongé sur le sol poussièreux, avec l'eniripsette à moitié allongée sur lui. Autour, une petite fumée les entourait, tandis qu'ils se remettaient du choc. Hé bien, à peine venait-elle d'aborder le jeune crâ, qu'elle se retrouvait, allongée sur lui ! De quoi être gênée. Eniphia, emportée par son inquiétude, elle ne se soucia pas de la position dans laquel ils étaient, pour lâcher un simple :

"Ca va ?"

Elle le regarda dans les yeux. Et l'expression surpris du jeune homme lui firent reposer ses pieds sur la réalité. Et, elle ne s'empêcha pas de sortir sa voix plutôt timide et gênée, pour reprendre la parole.

"Heu...Salut... !"

Instinctivement, Eniphia rougit de ses petites joues déjà roses. Elle détourna son regard, ne pouvant continuer à fixer le bel homme dans les yeux. Quel suplice !

_________________

Eniphia, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xX-Poy-Poy-Xx

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 24
level : Ici, 8
métier : Cordonnière
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Parce qu'après tout, c'est bon le sanglier.   Mer 29 Oct - 2:36

Sacré bordel que tout ça. Poy s’en foutait un peu, tout ce qu’il voyait, c’était une mouche qui se prenait des coups, c’était la même mouche qui tombait dans les vappes pour se réveiller quelques secondes plus tard, c’était son repas en train de se faire griller la gueule par un archer, c’était la descendance de ce même archer qui était sauvée par la mouche des trois premiers trucs, c’était, enfin, un gros tas de gliers agglutinés les uns aux autres. Marrant.

Mais, dis donc. La Iopette connaît une super technique pour rétamer la gueule des gros cochons, quand ils sont en tas. Pour la peine, elle courut vers son futur repas, qui courait encore, d’ailleurs, sauta sur le dos de celui qui était le plus au centre, et, de nouveau, ses yeux se révulsèrent. Alors, tout se passa très vite.

L’habituel sourire carnassier de la Iopette s’étira encore plus, montrant ses jolies quenottes aiguisées. Elle s’accroupît. Ses jambes se tendirent, la propulsant très haut dans les airs, et enfonçant de quelques centimètres les pattes du sanglier dans la terre. Et puis le bond, gigantesque, une bonne dizaine de mètres, de la Iopette. Arrivée à l’apogée de son saut, un éclair de violence traversa son regard. Elle positionna son corps les jambes en haut, la tête en bas. Trois mètres durant, elle chût ainsi. Et arrivé à une distance qui lui paraissait raisonnable du sol, elle balança ses jambes en bas, remontant le haut de son corps. Et elle répéta le mouvement. Elle tourbillonnait à la verticale, et de plus en plus, on croyait voir une boule, si on la regardait. Trois mètres du sanglier. Un pied sort de la masse. Deux mètres, elle tourne encore plus vite, elle descend encore plus vite. Un mètre, le pied pointe vers le ciel. Il retombe, violemment, avec la force du tonnerre qui s’abat, toute la force dont dispose un homme dont la vie est vouée au combat, et a l’entretien d’une force herculéenne, il retombe, le talon percutant la colonne vertébrale du sanglier. S’enfonce dans la bête, déchire les tissus, les chairs. Découpe la bête en deux. Morte. Les deux morceaux de cadavre, projetés sur le côté. Et la deuxième jambe, restée un peu en retrait de la première, qui heurte le sol, avec autant de force que la première a découpé le sanglier en deux. Qui entrouvre le sol. Une puissante onde de choc se propage autour du point d’impact, secouant violemment les sangliers alentour. Et les éclats de roche qui viennent les heurter.

La iopette est secouée. Mais quand Iopette secouée, Iopette comme d’hab’, dit un diction Iop. Qui l’eut cru. Elle se stabilise sur ses appuis, et tend le poing vers les deux nazes qui ont failli se faire écrabouiller. Un pouce surgit du poing serré.


« Critical. »

C’est tout. Mais c’est déjà compliqué, comme mot, pour un Iop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagitta Ignis

avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Re: Parce qu'après tout, c'est bon le sanglier.   Mer 29 Oct - 3:20

Sagitta qui n'avait pas trop compris comment la petite fée était arrivée sur lui, en tout cas, il avait remarqué que quelqu'un voulait se joindre au festin, bah que faire de 7 sanglier un seul suffisait largement mais l'ouverture dans son flanc semblait lui dire autre chose que manger, il se releva d'un bond sans trop prêter attention à la fée.
Wahaha Sangliers ! de la bave coulait de sa bouche.
*Vous allez dégustez ...*
Il sauta en l'air, prit une flèche dans chaque mains et les fit tournée, il retomba sur le dos d'un sanglier et lui planta une flèche dans le postérieur.
Groouuuuuuik !
Le sanglier commença à courir dans tous les sens avec Sagitta sur son dos qui tenait tant bien que mal en équilibre. Avec l'autre flèche qu'il continuait de faire tournée, il la lança sur un autre sanglier qui la reçu en pleine face et chargea sur lui. Sagitta enjamba le sanglier lorsqu'il arrive sur son congénère puis se retourna.
*la ligne est parfaite*
Flèche Enflammée ! mais la flèche enflammée n'apparut pas.
*argh !*
Les deux sangliers juste devant lui se retournèrent et chargèrent en même temps sur Sagitta.
Sagitta joint ses deux mains et croisa ses bras pour bloquer la charge mais il fut projeter loin en arrière, il avait une sale ouverture dans le bras droit maintenant.
Vous perdez rien pour attendre ...
La pierre de son gant droit émit une faible lueur un instant ...
Il visa le sol avec son arc, il ne disait rien et semblait attendre quelque chose.
Les sangliers revinrent à l'assaut ...
FLECHE DE RECUL ! il hurla si soudainement et fort que les sangliers s'arrêtèrent nette !
La flèche percuta le sol et réflecta une trombe de vent vers le haut, emportant Sagitta dans les airs.
La pierre avait scintillé au moment du sort et allait bientôt s'éteindre ...
Flèche ... enflammée !
La flèche partit à pleine puissance droit sur le sol, ricocha en un tir de canon à ras de sol et immola les deux sangliers qui n'avaient toujours pas bougés ...
Sagitta retomba au sol et s'accroupit, il se redressait pour décocher une nouvelle flèche sur un des 2 sangliers restants soudain son flanc le retînt et il tomba en avant ...
Manger ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aqualla.olympe-network.com/
Eniphia

avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 21
level : 4 !
métier : Alchimiste
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Parce qu'après tout, c'est bon le sanglier.   Lun 3 Nov - 18:26

Un seul mot : Ouf.
Au plus grand bonheur d'Eniphia, Sagitta, le crâ, l'avait ignorer. Oh, me diriez-vous, c'est pas vraiment un "bonheur" de se faire ignorer. Mais que voulez vous ? Eniphia est Eniphia, on peut pas la changer ! Elle restera timide et réservée, point barre.
Soupirant un bon coup, Eniphia reprit sa petite couleur rose, avant de regarder en direction des sangliers. Poy poy avait enfin fait surface ! Et ô combien la petite Eniripsa en était soulagé. Avouons-le, un combat est bien plus simple avec une de ses brutes de Iop ! Mais, avouons-le aussi, c'est à cause de lui qu'elle se trouve dans cet posture. Rien dans la tête, tout dans les muscles !
*Allons, ne laisse pas le stress t'envahir.*

L'eniripsa soupira une deuxième fois, adoussisant son regard crispé. Ce n'était qu'une "mauvaise-passe", après tout, non ? Il fallait se concentrer sur le combat, pour ne pas finir en bouillis. Elle regarda un instant le combat, avant de s'apercevoir que ce beau crâ n'est qu'en fait fou. Dommage !
Après un moment, Sagitta fut projeté asser loin, ce qui fit -enfin- sortir Eniphia de ses rêves. Elle se leva tout de même lentement, un peu engourdie. Elle frotta vivement ses habits, essayant tant bien que mal de faire partir la poussière de sa petite jupe bleue. Quand elle releva la tête, la disciple d'Eniripsa ne vit que le nouveau venu, tombant par terre.
*Meeeeeer** ! Il manquait plus que ça, viiiite!*

Se trouvant asser loin du champ de bataille, elle ne pût pas lancer son petit sort d'attaque, et s'empressa de prendre quelque cailloux pour les lancer en direction des bêtes, qui, maintenant, chargés vers le pauvre Crâ. Et son petit plan des plus ridicules réussit à attiré l'attention des cochons.
"HE ! Toi, là, la tronche de caaake, vient par ici si t'es un homme !"

Et l'un des deux s'approcha, d'abord lentement, pour courir à toute vitesse vers la fée. Surprise, elle lacha les dernières pierres dans ses mains, avant de courir dans les profondeurs de la forêt, en poussant un jolie crie, par ailleurs.

Après un moment de course, Eniphia sauta un bon coup avant de battre ses petites ailes roses, pour atterir sur une branche d'un Noyer, pour s'accrocher du mieux qu'elle le pouvait au tronc. Le sanglier, fou de rage, donna pendant un moment des coups sur le tronc, espérant pouvoir faire tomber la petite fée.

Eniphia , qui n'arrêtait pas de crier à la moindre secousse, tourna la tête vers sa gauche, ayant entendu un drôle de bruit. Elle pût voir un Champ champ, et un gaz sortant de sa bouche grand ouverte, pour venir se déposer dans les narines de la jeune fille. Sentant le sommeil l'envahir, elle ne pût rien faire, à pars sentir ses paupières se fermaient.
"Au....secours..."
Ainsi évanouit, la petite fée tomba en direction de la bête, avant que le champ champ ne parte, avec un grand sourire sadique.

_________________

Eniphia, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xX-Poy-Poy-Xx

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 24
level : Ici, 8
métier : Cordonnière
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Parce qu'après tout, c'est bon le sanglier.   Mar 4 Nov - 2:49

"..."

Grattage de nez en bonne et due forme.

"..."

Gros bâillement.

"..."

Un regard aux trois cadavres de sangliers qui entourent la Iopette.

"Naze"

Un petit mot d'amour adressé aux deux nuls qui en bavent bien pour dégommer quatre pauvres cochons.

"Pff..."

Un petit soupir dégouté.

"..."

Un regard au féca, accroché à une branche basse, à quelques mètres de là. Il commençait à écumer, il faudrait bientôt le jeter, ou le retaper sur la tête, mais ça risquait de l'abîmer. Ou alors le taper contre un sanglier! Quel génie, ce poypoy. Et c'est donc un petit génie qui marche, sans se presser, vers l'arbre - les sangliers semblant trop occupés avec les deux nazes pour se soucier de la Iopette, qui, soit dit en passant, est le plus costaud de leurs adversaires - histoire de ramasser le feca, puis de marcher tranquillement vers l'arbre, sous lequel se trouvait une paire de moches, et dans lequel se trouvait une mouche toute aussi belle, au gout de la Iopette.

Lever le feca. Viser. L'abattre aussi violemment que possible sur le groin de la bestiole, qui, ayant senti quelque présence dans son dos, s'était promptement retournée. Malheureusement, tout ne se passa pas comme dans le plan, pourtant quasi parfait, de Poy Poy, et l'on pût entendre un sinistre craquement, suivi d'un second. Le premier, c'était la branche qui portait Eniphia qui cédait sous un puissant coup de feca. Le second, ou plutôt leS seconds, c'était tout simplement l'échine du sanglier sur lequel Eniphia venait de tomber qui se brisait (Et la Iopette qui, quelques secondes plus tard, comprenait la fatigue substantielle de ses épaules : elle était lourde, la bougre, pour bousiller comme ça un cochon!), et aussi le craquement macabre du crâne du féca, alors qu'il s'abattait avec toute la force d'une Iopette sur un groin porcin. Plutôt sur une défense, à vrai dire.

Une iopette, qui ne comprend rien à toute cette cervelle et ce sang qui giclent, et qui regarde fixement les défenses ensanglantées du sanglier, qui, bien qu'il ait encaissé un sérieux coup, était encore en un seul morceau.

Et cette même Iopette qui ouvre le bec :


"..."

Rien :

"..."

Toujours rien :

"..."

Quelque chose :

"OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN"


Son Feca! Le vilain cochon avait tout cassé son Feca! En plus, faut pas rêver, ces derniers temps, avec la sortie de Wakfu, on a de plus en plus de mal à trouver de bons fecas. C'est vraiment trop injuste. Vilain sanglier.

Pour la peine, la Iopette s'assit, et, le visage dans les mains, fondit en larmes. Il avait cassé son feca le vilain repas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagitta Ignis

avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Re: Parce qu'après tout, c'est bon le sanglier.   Mar 4 Nov - 22:43

Sagitta ronflait, la faim l'avait tellement accablé qu'il avait perdu connaissance.
Il remuait de temps en temps pour changer de posture.
Mais il était complètement inactif au combat qui se passait autour de lui.
Dans son rêve, il voyait des sangliers ailés voleté autour de lui puis se transformer en rôti qu'il s'empressait d'engloutir.
Il parla dans son sommeil ...
Maaaaaangeeeeer .... ronfl
Il continua son rêve gastronomique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aqualla.olympe-network.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parce qu'après tout, c'est bon le sanglier.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parce qu'après tout, c'est bon le sanglier.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anton || On a tort de juger un homme à ses relations, après tout Judas avait d'excellentes fréquentations
» Ork Astra, pourquoi pas après tout non ?
» Après tout ce temps te voilà enfin ? Kaitlyn
» Parce qu'il faut un début à tout >.>"
» Peut-on rire de tout ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde des Douze :: Astrub :: La forêt d'Astrub-
Sauter vers: